Club de Regatas Botafogo

Le 1er Juillet 1894, est né sur la plage de Botafogo CLUB DE REGATAS BOTAFOGO. Le club a reçu ce nom en l'honneur de la baie où ses bateaux en compétition. Son siège habitude d'être dans une grande maison, qui a été démoli, juste en bas de la plage de Botafogo, à côté de Morro do Pasmado, où se termine aujourd'hui l'avenue Pasteur. En 1889, parut une légende sur les eaux de la baie de Guanabara sur un navire nommé Botafogos Diva, qui avait remporté tous les 22 régates qu'il contesté, devenant ainsi le champion Carioca. Le Club de Regatas Botafogo est le premier club de Rio de Janeiro pour devenir le champion brésilien dans un événement sportif: l'aviron, dans un championnat qui a eu lieu à Rio de Janeiro en Octobre 1902, avec la victoire de l'athlète Antônio Mendes de Oliveira Castro, qui quelques années plus tard deviendrait le président du club. Les fondateurs du Club de Regatas Botafogo étaient: Alberto Lisboa da Cunha, Arnaldo Pereira Braga, Arthur Galvão, Augusto Martins, Carlos de Souza Freire, Eduardo Fonseca, Frederico Lorena, Henrique Jacutinga, João Penaforte, João Teixeira, José Maria Dias Braga, Julio Kreisler, Julio Ribas junior, Luís Fonseca Quintanilha Jordão, Oscar Lisboa da Cunha et Paulo Ernesto de Azevedo./p>

Botafogo Football Club

Dans l'année de 1904, paru dans le quartier de Botafogo, un nouveau club de football, l'Electro Club, le premier nom donné à Botafogo Football Club. Le partenariat a été créé par deux amis pendant un cours. Flávio Ramos e Emmanuel Sodré assisté à l'École Alfredo Gomes et, lors d'un cours d'algèbre, ils ont eu la première idée fondatrice d'un club à travers une note envoyée par Flavio à Emmanuel disant: Itamar a un ballon de football sur Rua Martins Ferreira. Permet de commencer un autre sur Largo dos Leões? Nous pouvons parler de la Werneck, à Arthur César, à Vicente et à Jacques. Et c'est comme ça que tout a commencé. Cette note a été intercepté par leur professeur de mathématiques, le général Júlio Noronha, qui évita ce n'était pas le moment le plus approprié pour les conversations de ce genre, en soulignant que, qu'il appuyait toutes les idées relatives à la pratique sportive. La première étape a été franchie à la naissance de The Glorious (comme l'équipe est gentiment appelé par ses membres). Dans la même nuit, Flávio Ramos a parlé à Octávio Werneck, à Voluntários da Pátria Street, et l'a invité ainsi à créer le nouveau club. Enfin, dans l'après-midi du 12 Août, 1904, le club serait être formé par un groupe d'étudiants dont l'âge varie entre 14 et 15 ans, dans la cabine par une vieille maison en ruine situé sur Rua Conselheiro Gonzaga, sur le coin de la Rua Humaitá avec Largo dos Leões, gracieusement offert aux garçons par Dona Chiquitota, Favios grand-mère maternelle, grand ami et un véritable mère pour le club qui a été en train de naître. Les garçons, qui vivaient dans le quartier de Botafogo, se sont réunis avec d'autres amis dans une grande maison ancienne sur Largo dos Leões pour démarrer l'Electro Club. Ce fut le premier nom donné à Botafogo parce que les garçons ont décidé de facturer des frais d'abonnement mensuel et ils ont trouvé un chéquier de la facture d'un club de disparu qui avait ce nom, ils ont décidé de l'utiliser comme theis propriétaires. Mais l'Electro club n'a duré que jusqu'au 18 Septembre, quand ils ont eu une autre réunion à Flavios grands-mères maison, Dona Chiquitota, qui a été surpris de connaître le nom du club et a fait valoir: Eh bien, vivre là où vous vivez, le club ne peut être appelé Botafogo conseillé Dona Chiquitota. Et cela a été fait. Le club a ensuite d'être appelé Botafogo Football Club. Le premier match amical a eu lieu lors de la 2ème Octobre 1904, againt le football et Athetic Club, à Tijuca: défaite par 3 x 0 La première victoire viendrait après le deuxième match, le 21 mai 1905, contre Matropolitano, 1 X 0, but marqué par Flávio Ramos. En 1906, l'équipe a participé à la première Carioca Championship.In l'année suivante, l'équipe a terminé à égalité avec Fluminense, devenant ainsi le champion, avec un titre qui serait reconnu qu'en 1996. Le premier championnat Carioca a été gagné et célébré immédiatement après le coup de sifflet final en 1910 avec une campagne répréhensible, marquée par sept victoires convaincantes, le club a été non seulement le champion mais il a également reçu le surnom de Glorious. Deux ans plus tard, ils allaient gagner un autre titre Carioca. Au cours de la décennie des années 1930, le club a connu une autre époque glorieuse. L'équipe a conquis le tétra-championnat carioca, 1932-1935, un acte sans précédent à Rio de Janeiro. De cette façon, a été fondée le Botafogo Football Club, qui, après 38 années d'existence a rejoint l'autre Botafogo, le club d'aviron, devenant ainsi le Botafogo de Futebol e Regatas. Le fondateur était: Álvaro Werneck, Artur Cesar Andrade, Augusto Paranhos Fontenele, Basílio Viana junior, Carlos Bastos Neto, Emanuel de Almeida Sodré, Eurico Viveiros de Castro, Flávio da Silva Ramos, Jacques Raimundo Ferreira da Silva, Lourival Costa, Octávio Werneck , Vicente Licínio Cardoso

Botafogo de Futebol e Regatas

Le Botafogo de Futebol e Regatas a été officiellement fondée le 8 Décembre 1942, à la suite de la fusion des deux clubs avec le même nom: le Club de Regatas Botafogo et le Botafogo Football Club. Les deux clubs ont leur siège dans le quartier de Botafogo, au sud de Rio de Janeiro. Les deux clubs ont fusionné après un triste événement. Le 11 Juin 1942, les deux clubs se disputaient un match de basket-ball pour le Championnat de l'État et un joueur nommé Albano, du Botafogo FC, ​​a chuté sur le terrain en raison d'une attaque cardiaque dévastatrice. Le match a été interrompu dix minutes avant la fin, lorsque le score était CRB 21X23BFC. Corps Albanos a été prise à partir de la le siège est situé sur le général Severiano et, comme il passait devant Mourisco mars, le président de CRBotafogo à l'époque, Augusto Frederico Schmidt, a déclaré: je l'ai dit à cette heure à Albano que son dernier match a entraîné une nette victoire. Le temps restant du match ne sera pas contestée par nos joueurs. Le président de Botafogo Football Club à l'époque, Eduardo Gois Trindade, a répondu: Dans les matches disputés par nos joueurs, il ne peut y avoir qu'un seul gagnant, Botafogo! Schmidt ensuite scellé la fusion: Que faut-il pour nos deux clubs pour devenir l'un ?. Avec la fusion seulement trois mesures ont été prises: le drapeau a perdu son bouclier avec les lettres entrelacées BFC et a obtenu une étoile solitaire du Clube de Regatas Botafogo; l'équipe a commencé à porter un short noir et le drapeau a un rectangle noir avec une étoile blanche sur le dessus. Pendant les années 30, tandis que les amateurs et les professionnels ont été divisés, Botafogo a remporté le seul championnat Carioca tétra, représentée par quatre étoiles au-dessus du bouclier de la chemise. De nos jours, cependant, Botafogo n'utilise plus ces étoiles supplémentaires, pour ne garder que le bouclier étoiles à cause de son surnom de Lonely Star. The first title after the merger came six years later, in 1948, with com Carlito Rocha as director and the dog named Biriba as its mascot, defeating in General Severiano the legendary Expresso da Vitória, from Vasco da Gama. The years that followed were marked by victories and idols. In 1957, the carioca title was won with a convincing score of 6 X 2 over Fluminense. The black and white team (as its also called) gathered football stars such as Garrincha, Nilton Santos, Didi, Quarentinha, Amarildo, Paulo Valentim and Zagallo, conquering three State Championships, three Rio-São Paulo Cups and became the base team for the Brazilian National Team which won the 1958 and 1962 World Cups. Another glorious team was put together during 1967-1968, when the team won twice the carioca championship and the Taça Brasil. La hausse renoue avec la victoire titres a commencé au 21ème Juin 1989, lors de la victoire historique de 1X0 sur Flamengo, la rupture d'une période de sécheresse de 20 ans avec une campagne invincible. L'année suivante, l'équipe a remporté la victoire à nouveau et en 1993, ils ont gagné la Copa CONMEBOL suivie par le Campeonato Brasileiro, en 1995 dirigée par Túlio, Gonçalves et Donizete, entre autres. Dans la même année, le club s'est déplacé à son siège précédente, étaient les fans ont célébré la Taça Guanabara (avec 100% d'utilisation) et le Championnat de l'État de 1997 à la fin de la décennie, l'équipe a remporté pour la quatrième fois le Rio-São Championnat Paulo en 1998. Comme rien n'est facile pour Botafogo, le club a subi quelques difficultés. Le pire de tout, c'était la chute de la deuxième division en 2002 L'année suivante, cependant, avec un fort soutien de ses fans, l'équipe a fait son chemin de retour à la première division. Pendant la reconstruction, Botafogo a remporté le championnat Carioca en 2006 a fait à trois finales consécutives dans l'année suivante. En 2007, le club a remporté un appel d'offres pour gérer le Stade Olimpic Nilton Santos pour 20 years.In 2010, l'équipe de Botafogo a remporté Campeonato Carioca (championnat à Rio de Janeiro) d'une manière historique, 6 x 0 buts contre Vasco, conquérir les prix Guanabara et Rio et le Championnat de l'État, sans la nécessité d'un jeu final. Lors du match décisif, une victoire de 2 buts contre 1 sur Flamengo, avec Loco Abreu's Cavadinha et Jefferson défendre peine Adriano's



Le premier match de Botafogo Football Club a eu lieu le 2 Octobre 1904, un match amical contre le football et l Athletic Club, les actus terrain de jeu, qui était situé à Rua Haddock Lobo, au quartier de Tijuca. Botafogo perdu par 3 à 0 avec l équipe suivante: Flávio Ramos, Victor Faria et João Leal; Basílio Vianna, Octávio Werneck et Adhemaro De Lamare; Norman Hime, Itamar Tavares, Álvaro Soares, Ricardo Rêgo et Carlos Bittencourt. La première victoire ne viendra que le 21 mai 1905, lors d un match amical contre le Metropolitano, dans un domaine public au Rua da Pátria Voluntários: Botafogo 1X0, but de Flavio Ramos. La deuxième victoire serait contre Colégio Militar. Après cela, vint la vengeance contre l Athletic: 2 X 1, le 4 Juin. Enfin, en 1906, le match de la première Campeonato Carioca de Futebol, organisée par la Ligue Metropolitana, fondée le 21 mai 1905, par les clubs suivants: América, Sportif, Bangu, Botafogo, Fluminense et Petropolitano. Le championnat était pour les aspirants joueurs, de premier et deuxième rangs, qui ont fait les préliminaires de jeux. Botafogo est devenu le premier club de Rio de Janeiro à remporter un titre. The Glorious était le champion de second rang, la concurrence avec a lieu avant les premiers rang, qui a été remporté par Fluminense. Mais la conquête du premier rang n a pas fallu longtemps; il est venu en 1907 d une manière polémique: le titre a été partagé avec Fluminense, son plus grand rival à l époque. Le match classique entre les deux équipes, des années plus tard, a reçu de la presse le titre Clássico Vovô (qui se traduit par Papy Classic) la plus ancienne match dans le football brésilien. Mais le titre le plus important de la décennie a été en 1910 quand Botafogo est devenu connu comme le Glorieux, adjectif donné après la victoire remarquable par 6X1 contre Fluminense. Après avoir remporté le troisième titre en 1912 dans la nouvelle ligue, il a fondé, AMEA (après avoir eu une querelle avec l Amérique et l abandon de la Ligue Carioca), Botafogo est entré dans une longue période sans avoir remporté tous les titres de l Etat (18 ans). D autre part, le club a gagné des tournois et des matchs amicaux contre des équipes d autres états et pays, principalement des équipes européennes, y compris les équipes nationales. Botafogo a augmenté ses biens, laissant Largo dos Leões, à Humaitá, le passage à Rua général Severiano, où le club a construit son siège social et le stade. Le siège monumental; Palacete da Avenida Venceslau Brás (aujourd hui un point de repère figurant qui conserve sa structure d origine) a été inauguré avec un grand bal en 1928, le stade, d une capacité de 25 mille personnes, a été inauguré dix ans plus tard, le 28 Août 1938, quand Botafogo a remporté Fluminense par 3X2. Avant cela, le 1er Octobre 1930, l éclairage og le domaine de General Severiano, qui avait une capacité de 8 mille personnes, a été célébré avec un match entre Botafogo et l Atlético Mineiro, remporté par Botafogo par 6X3. La longue période de sécheresse ne prendra fin qu avec la conquête du championnat Carioca en 1930. DÉCENNIES GLORIOUS: 1930 et 1940 À l opposé des années 1920, les années 1930 et 1940 ont été remplis avec les conquêtes de la Glorieuse. Pendant cette période, l équipe a eu quatre victoires consécutives, étant la seule équipe à accomplir que des équipes de Rio de Janeiro: 1932, 1933, 1934 et 1935 Botafogo est devenu la base de l équipe brésilienne pour les Coupes du monde de 1930, 1934 et 1938, révélant à la jument de monde et plus de joueurs étoiles. Le club a engagé des joueurs d autres clubs à Rio, au Brésil, en Argentine et en Uruguay. Parmi ces talents se tenait le fameux Leônidas da Silva, dit "Black Diamond", qui a inventé le but de vélo pendant un match international du Brésil contre l Italie, à la Coupe du Monde 1938. Général Severiano est devenu une fosse aux serpents (de l argot donnée à un endroit où les meilleurs joueurs sont formés), avec des joueurs comme Martim Silveira, Canalli, Paulinho Tovar, Carvalho Leite, Nilo Murtinho Braga, Patesko, Pirica, Átila et Heleno de Freitas. En 1936, Botafogo, dont la renommée a traversé le continent, ont eu leur première tournée internationale: ils ont joué neuf matchs au Mexique et aux Etats-Unis, avec 6 victoires, 2 défaites et un match nul. Bien qu ils aient eu un seul titre carioca dans les années 1940, celui de 1948, cette décennie a été très splendide pour l histoire des équipes. Outre la thésaurisation victoires internationales, le club assemblé grandes équipes, remplie de joueurs étoiles, comme Heleno de Freitas, Nilton Santos, Geninho, Gerson Santos, Ávila, Juvénal, Oscar Basso, Paraguaio, pirilö, Oswaldo Baliza, Rubinho et Octavio. L incroyable mascotte du championnat carioca de 1948 était le chien nommé Biriba, un chien bâtard blanc avec une tache noire, qui est entré sur le terrain avec les joueurs et est devenu une légende internationale. Le mascottes renommée était si étendu que Botafogo a dû agrandir leurs actions en dollars, au cours des tournées internationales en raison d une clause qui exigeait la présence Biribas pour les matches. Avant la finale du Championnat État en 1948, contre Vasco, qui s est tenue à Severiano général, Biriba séjourné dans un hôtel, surveillé par un chien de garde nommé Macaé. Biribas filet mignon devait être jugé par Macaé avant la mascotte pourrait manger. Cette mesure a été prise par le président légendaire Carlito Rocha parce que les fans Vascos menacé d empoisonner le chien de bouleverser l équipe pour la grande décision. Avec Biriba sur le terrain, Botafogo a remporté le match par 3X1 et a obtenu le titre, même après une série de défaites à Vasco, qui avait une équipe très forte et a été connu à l époque comme Expresso da Vitória (qui se traduit par la victoire Express). Les années 1950: Garrincha et du Maracana ARISE L ouverture de Estádio Mário Filho, connu sous le nom de Maracanã, qui a été construit pour la Coupe du Monde 1950, a eu lieu le 16 Juin de la même année, avec un match amical entre São Paulo et Rio de Janeiro déclare équipes. Le premier but marqué au temple du football mondial a été marqué par Didi. Le match s est terminé avec une victoire pour l équipe de São Paulos par 3X1. Botafogos premier match dans le nouveau stade a eu lieu après le match tragique dans laquelle l équipe Brésil a perdu la finale contre l Uruguay en 2X1, le 16 Juillet. Le match a été un classique contre l Amérique pour le championnat Carioca. Le résultat a été: la défaite par 4 X 2, qui a été remis à la revanche résultat (2 X 1) et conduit le rival de perdre face à Vasco un titre qui a été pratiquement déjà gagné. Avant de remporter son premier titre à l univers plus grand stade, en 1957, Botafogo a révélé au monde lors d un match contre Bonsucesso, le 19 Juillet 1953, au général Severiano, le plus grand phénomène dans l histoire du football: Manoel Francisco dos Santos, le génie Mané Garrincha . Il a joué la première fois en Maracanã dans un match classique contre Flamengo, le 7 Septembre. Dans Botafogos victoire en 3X0, Garrincha a marqué son premier but dans le stade et rendu fou lecteur Flamengos de côté du Jourdain, en raison de dribbles et des passages incroyables. Manes consécration définitive est venu le 22 Décembre 1957, quand il a pris part Flamengos défense dans une victoire convaincante de 6 X 2 Il a marqué un des buts et aidé pour les 5 autres, qui ont été marqué par Paulinho Valentim, un autre joueur de légende du Botafogos premier titre remporté en Maracanã. La super équipe a été dirigée par un autre mythe, João Saldanha, et avait encore d autres stars comme: Nilton Santos, Didi, Pampolini, Quarentinha, Servílio, Beto, Tomé, Edson et Adalberto. 1960: LA PLUS GRANDE DANS L HISTOIRE Avec la conquête du premier titre mondial pour l équipe brésilienne, en 1958, en Suède, avec une équipe qui avait Vicente Feola comme entraîneur, a également eu plus de Zagallo, trois Botafogos étoiles: Nilton Santos, Didi et Garrincha. Les années 60 deviendrait la décennie en or pour la glorieuse Botafogo. Manes Botabogo a été deux fois champion du Championnat Carioca en 1961 et 1962, champion du Tournoi Paulo Rio-São 1962 et 1964 et a également remporté de nombreux tournois internationaux. Parallèlement à Santos, Botafogo a ouvert une fois pour toutes les portes du marché européen pour les joueurs brésiliens. Ces clubs sont devenus la base de l équipe brésilienne, à l époque appelée «Terre des crampons", une expression créée par Nelson Rodrigues, un écrivain brésilien. Mais l «Université de football" que le général Severiano était devenu, ne s arrête pas là: à la fin de l ère Garrincha, l équipe a révélé une autre star non seulement à l histoire Botafogos mais les mondes ainsi: Jairzinho, Paulo César Caju, Roberto, Rogério, Nei Conceição, Carlos Roberto, Ferreti, Afonsinho, Cao, Moreira, Valtencir, Othon Valentim, entre autres, en jouant avec trois étoiles, Manga, Gérson et Sebastião Léonidas, ayant Zagallo comme leur entraîneur. Botafogo a remporté deux fois le championnat Carioca nouveau en 1967 et 1968, et a également remporté deux fois la Taça Guanabara, à nouveau en 1967 et 1968; et a remporté la Taça Brasil en 1968, le club est redevenu le fondement de l équipe brésilienne, qui allait gagner pour la troisième fois la Coupe du Monde, cette fois au Mexique, en 1970, il y avait deux entraîneurs responsables de cette campagne glorieuse, à la fois de Botafogo: João Saldanha pendant éliminations et Zagallo au Mexique. Années 70 et 80: la sécheresse Après les années d or, il y eut la sécheresse. Cela a commencé avec la perte du titre de l Etat de 1971 à Fluminense. Dans le dernier match, Fluminenses lecteur Lula a marqué un but deux minutes avant le coup de sifflet final, quand tout Botafogo avait besoin était un score à égalité. Le but fatal a été marqué après une belle faute de Marco Antônio sur le gardien de but Ubirajara Mota, mais l arbitre José Marçal Filho, après une l…

À l opposé des années 1920, les années 1930 et 1940 ont été remplis avec les conquêtes de la Glorieuse. Pendant cette période, l équipe a eu quatre victoires consécutives, étant la seule équipe à accomplir que des équipes de Rio de Janeiro: 1932, 1933, 1934 et 1935 Botafogo est devenu la base de l équipe brésilienne pour les Coupes du monde de 1930, 1934 et 1938, révélant à la jument de monde et plus de joueurs étoiles. Le club a engagé des joueurs d autres clubs à Rio, au Brésil, en Argentine et en Uruguay. Parmi ces talents se tenait le fameux Leônidas da Silva, dit "Black Diamond", qui a inventé le but de vélo pendant un match international du Brésil contre l Italie, à la Coupe du Monde 1938. Général Severiano est devenu une fosse aux serpents (de l argot donnée à un endroit où les meilleurs joueurs sont formés), avec des joueurs comme Martim Silveira, Canalli, Paulinho Tovar, Carvalho Leite, Nilo Murtinho Braga, Patesko, Pirica, Átila et Heleno de Freitas. En 1936, Botafogo, dont la renommée a traversé le continent, ont eu leur première tournée internationale: ils ont joué neuf matchs au Mexique et aux Etats-Unis, avec 6 victoires, 2 défaites et un match nul. Bien qu ils aient eu un seul titre carioca dans les années 1940, celui de 1948, cette décennie a été très splendide pour l histoire des équipes. Outre la thésaurisation victoires internationales, le club assemblé grandes équipes, remplie de joueurs étoiles, comme Heleno de Freitas, Nilton Santos, Geninho, Gerson Santos, Ávila, Juvénal, Oscar Basso, Paraguaio, pirilö, Oswaldo Baliza, Rubinho et Octavio. L incroyable mascotte du championnat carioca de 1948 était le chien nommé Biriba, un chien bâtard blanc avec une tache noire, qui est entré sur le terrain avec les joueurs et est devenu une légende internationale. Le mascottes renommée était si étendu que Botafogo a dû agrandir leurs actions en dollars, au cours des tournées internationales en raison d une clause qui exigeait la présence Biribas pour les matches. Avant la finale du Championnat État en 1948, contre Vasco, qui s est tenue à Severiano général, Biriba séjourné dans un hôtel, surveillé par un chien de garde nommé Macaé. Biribas filet mignon devait être jugé par Macaé avant la mascotte pourrait manger. Cette mesure a été prise par le président légendaire Carlito Rocha parce que les fans Vascos menacé d empoisonner le chien de bouleverser l équipe pour la grande décision. Avec Biriba sur le terrain, Botafogo a remporté le match par 3X1 et a obtenu le titre, même après une série de défaites à Vasco, qui avait une équipe très forte et a été connu à l époque comme Expresso da Vitória (qui se traduit par la victoire Express).



L ouverture de Estádio Mário Filho, connu sous le nom de Maracanã, qui a été construit pour la Coupe du Monde 1950, a eu lieu le 16 Juin de la même année, avec un match amical entre São Paulo et Rio de Janeiro déclare équipes. Le premier but marqué au temple du football mondial a été marqué par Didi. Le match s est terminé avec une victoire pour l équipe de São Paulos par 3X1. Botafogos premier match dans le nouveau stade a eu lieu après le match tragique dans laquelle l équipe Brésil a perdu la finale contre l Uruguay en 2X1, le 16 Juillet. Le match a été un classique contre l Amérique pour le championnat Carioca. Le résultat a été: la défaite par 4 X 2, qui a été remis à la revanche résultat (2 X 1) et conduit le rival de perdre face à Vasco un titre qui a été pratiquement déjà gagné. Avant de remporter son premier titre à l univers plus grand stade, en 1957, Botafogo a révélé au monde lors d un match contre Bonsucesso, le 19 Juillet 1953, au général Severiano, le plus grand phénomène dans l histoire du football: Manoel Francisco dos Santos, le génie Mané Garrincha . Il a joué la première fois en Maracanã dans un match classique contre Flamengo, le 7 Septembre. Dans Botafogos victoire en 3X0, Garrincha a marqué son premier but dans le stade et rendu fou lecteur Flamengos de côté du Jourdain, en raison de dribbles et des passages incroyables. Manes consécration définitive est venu le 22 Décembre 1957, quand il a pris part Flamengos défense dans une victoire convaincante de 6 X 2 Il a marqué un des buts et aidé pour les 5 autres, qui ont été marqué par Paulinho Valentim, un autre joueur de légende du Botafogos premier titre remporté en Maracanã. La super équipe a été dirigée par un autre mythe, João Saldanha, et avait encore d autres stars comme: Nilton Santos, Didi, Pampolini, Quarentinha, Servílio, Beto, Tomé, Edson et Adalberto.



Avec la conquête du premier titre mondial pour l équipe brésilienne, en 1958, en Suède, avec une équipe qui avait Vicente Feola comme entraîneur, a également eu plus de Zagallo, trois Botafogos étoiles: Nilton Santos, Didi et Garrincha. Les années 60 deviendrait la décennie en or pour la glorieuse Botafogo. Manes Botabogo a été deux fois champion du Championnat Carioca en 1961 et 1962, champion du Tournoi Paulo Rio-São 1962 et 1964 et a également remporté de nombreux tournois internationaux. Parallèlement à Santos, Botafogo a ouvert une fois pour toutes les portes du marché européen pour les joueurs brésiliens. Ces clubs sont devenus la base de l équipe brésilienne, à l époque appelée Terre des crampons", une expression créée par Nelson Rodrigues, un écrivain brésilien. Mais l Université de football" que le général Severiano était devenu, ne s arrête pas là: à la fin de l ère Garrincha, l équipe a révélé une autre star non seulement à l histoire Botafogos mais les mondes ainsi: Jairzinho, Paulo César Caju, Roberto, Rogério, Nei Conceição, Carlos Roberto, Ferreti, Afonsinho, Cao, Moreira, Valtencir, Othon Valentim, entre autres, en jouant avec trois étoiles, Manga, Gérson et Sebastião Léonidas, ayant Zagallo comme leur entraîneur. Botafogo a remporté deux fois le championnat Carioca nouveau en 1967 et 1968, et a également remporté deux fois la Taça Guanabara, à nouveau en 1967 et 1968; et a remporté la Taça Brasil en 1968, le club est redevenu le fondement de l équipe brésilienne, qui allait gagner pour la troisième fois la Coupe du Monde, cette fois au Mexique, en 1970, il y avait deux entraîneurs responsables de cette campagne glorieuse, à la fois de Botafogo: João Saldanha pendant éliminations et Zagallo au Mexique.

Après les années d or, il y eut la sécheresse. Cela a commencé avec la perte du titre de l Etat de 1971 à Fluminense. Dans le dernier match, Fluminenses lecteur Lula a marqué un but deux minutes avant le coup de sifflet final, quand tout Botafogo avait besoin était un score à égalité. Le but fatal a été marqué après une belle faute de Marco Antônio sur le gardien de but Ubirajara Mota, mais l arbitre José Marçal Filho, après une longue discussion, ne considère pas le jeu déloyal, confirmant la victoire Fluminenses. Cet objectif est toujours remis en question jusqu à aujourd hui et stigmatisée Marçal pour le reste de sa vie, et a également marqué le début de la sécheresse de 20 ans pour Botafogo, qui ne prendra fin en 1989. Mais Botafogos cavalerie n était pas seulement dans les champs. Le club a dû vendre en 1976 son siège sociaux ainsi que son célèbre stade, à Vale do Rio Doce, en paiement de la dette fiscale. Sa propriété ne serait retrouvé en 1994, comme le présage d une bonne année 1995, avec la conquête du championnat brésilien, dans un dernier match contre Santos. Au cours de cette période critique, Botafogo a été transféré à Marechal Hermes dans la banlieue de Rio. Il ne revint à sa maison, et à sa trajectoire de gloires, un peu plus tard. Sur le terrain, le titre Carioca a été remporté à nouveau en 1989, invaincu, le 21 Juin, sur le deuxième match de la décision agaist Flamengo, avec un objectif scores de Mauricio. Botafogo a remporté ce titre à nouveau en 1990, plus de Vasco....

Les années 90 ont été remplis avec plus de conquêtes pour Botafogo. Tout a commencé avec Conmebol en 1993, dans un match de finale électrisante contre Peñarol, au Maracanã, décidé aux tirs au but après la fin dramatique avec le score de 2X2 dans le temps réglementaire. Par la suite, vint le championnat du Brésil, a également remporté un autre match final dramatique, cette fois, contre Santos, sur le score de 2X1 dans le premier match au Maracanã, avec des buts marqués par Gottardo et Túlio, et une cravate en 1X1 au stade Pacaembu , à São Paulo, but marqué par l artillerie homme Túlio Maravilha (Maravilha signifie merveilleux). Ce titre aurait pu venir avant, en 1992, quand Renato Gaúcho a perdu le dernier match à Flamengo en 3X0 dans le premier match final et 2X2 dans le second. En 1996, le club a gagné la Taça Cidade Maravilhosa, invaincu avec six victoires et un seul match nul. Dans la même année, Botafogo a remporté la Taça Tereza Herrera, battant le Deportivo La Corogne et la Juventus, de italia. En 1997, après une campagne spectaculaire, Botafogo a remporté à nouveau le championnat Carioca, en battant Vasco dans le deuxième match de la décision de 1X0, but de Dimba, objectif connu sous le nom "o gol da Dimbalada". Pour arriver au titre, l équipe a remporté avec une campagne imbattable et invisible de la Taça Guanabara (12 matchs, 12 victoires, deux d entre eux contre Vasco Vasco) et la Taça Rio (huit matches, le dernier contre Fluminense). Mais il y avait aussi une grande déception: en face de 111 mille fans fanatiques, le plus grand auditoire de l équipe qui ait jamais été dans le stade, Botafogo ne pouvait pas aller au-delà d un 0X0 score nul contre Juventude, dans le dernier match de la Copa do Brasil, de perdre le titre à le Club de Rio Grande do Sul.

Le nouveau siècle n a pas commencé bien pour Botafogo. En 2002, après une mauvaise campagne, l équipe a été rétrogradé à la deuxième division du championnat brésilien aux côtés de Palmeiras. L équipe est allée dans une crise politique et financière grave, mais trouva la force de se redresser en 2003, avec le soutien de ses fans fidèles, s est stade Caio Martins dans une marmite avec une équipe modeste, mais déposé auprès de l endurance, a trouvé son chemin de retour en la première division, à nouveau aux côtés de Palmeiras, qui a été le champion de la deuxième division cette année. En 2006, Carlos Roberto comme entraîneur et aussi l une des idoles de l histoire Botafogos, l équipe a remporté le championnat Carioca nouveau après deux belles finales: 3X1 contre l Amérique, pour Taça Guanabara, et 2X0 et 3X1 contre Madureira, pour le titre décision. En 2007, en termes de propriété, Botafogo a obtenu l un de ses plus grande victoire: le club a gagné un litige contre Fluminense pour la propriété du stade magnifique et moderne Estádio Olímpico Nilton Santos, construit par la Mairie de Rio pour les Jeux panaméricains de 2007 le stade, qui est devenu connu comme Nilton Santos raison de son emplacement dans le quartier de Engenho de Dentro, côté nord de la ville, a été inauguré le 30 Juin 2007 avec la victoire contre son ancienne Botafogos rival Fluminense, par 2X1 avec deux buts marqués par Dodo, contre 1 marqué par Alex Dias. Aujourd hui, le stade est appelé stade de Rio.


Norsk